05 juillet 2010

Confessions d'une accro du shopping par Sophie Kinsella

Premier d'une série de cinq livres dont la protagoniste est Rebecca Bloomwood - jeune et jolie journaliste financière Londonienne  de 25 ans - Confessions d'une accro du shopping raconte l'histoire d'une jeune femme qui ne peut concevoir sa vie sans shopping, sans argent. En effet Becky, comme l'appellent ses amies, est endettée dès les premières pages (l'auteur nous l'apprend par les lettres que reçoit Rebecca de son banquier Derek Smeath, homme qui apparaîtra de façon régulière dans le récit) mais ce n'est pas ça qui l'empêchera de donner des conseils financiers (faites ce que je dis, pas ce que je fais). 

Au cours des pages, la situation de la jeune femme empire et nous avons l'impression qu'elle ne s'en sortira pas.. Mais cette histoire finit bien! Je ne vous dirai pas comment, si vous voulez le savoir, lisez le livre.

Pour ceux (surtout celles, je pense) qui auront déjà vu le film (que je vous conseille aussi) ne vous dites pas que ça ne sert à rien de lire ce livre, car il est vraiment différent; et c'est tellement mieux de lire, laissez travailler votre imagination! Et le plus, c'est l'histoire d'amour qu'il contient.

Juste pour vous mettre l'eau à la bouche, voici quelques extraits:

 

[Rebecca reçoit une facture de carte bancaire, elle ne comprend pas pourquoi le montant est si élevé]

Pas de panique! hurle une voix intérieure. Le tout est de ne pas s'affoler. Il me suffit de lire chaque ligne, lentement, une par une. J'inspire à fond et m'oblige à me concentrer en commençant par le début.

WH Smith (c'est bon. Tout le monde a besoin de papier à lettres).

Bottes (idem).

Verres de contact (indispensable).

Oddbins (vin. Indispensable).

Our Price (Our Price? Ah! oui. Le nouvel album des Charlatans. Bon, il me le fallait absolument).

Restaurant Bella Pasta (dîner avec Caitlin).

Oddbins ( vin. Indispensable).

Esso (essence. Ça ne compte pas).

Restaurant Quaglino (cher, mais ça ne se reproduira pas).

Prêt-à-manger (cette fois, je n'avais plus de liquide).

Oddbins (vin. Indispensable).

(...) 

Body Shop (cette brosse spéciale pour la peau dont je ne peux me passer).

 

BROMPTON'S STORE

Comptes clients

1 Brompton Street, Londres SW4 7TH

Mademoiselle Rebecca Bloomwood

Apt 2

4 Burney Rd

Londres SW6 8FD


Le 6 mars 2000


Chère Mademoiselle Bloomwood,

Nous vous remercions pour votre chèque de 43,00£ que nous avons reçu aujourd'hui.

Malheureusement, ce chèque n'est pas signé. Il s'agit, sans aucun doute, d'un oubli de votre part. En conséquence, nous vous le renvoyons pour que vous le signiez et nous le retourniez.

Comme vous ne manquez pas de le savoir, ce règlement nous est dû depuis déjà huit jours.

Dans l'attente de recevoir votre chèque signé, nous vous prions d'agréer, chère Mademoiselle, l'expression de nos sentiments les meilleurs.

John Hunter

Directeur des Comptes Clients

 

Il y a tout un tas de passages que j'aimerai citer, mais ne serait-il pas mieux que vous appréciiez ces passages sur leur support initial?

 

livreconfessionsduneaccroaushopping1

 

Posté par BaRbEuK à 17:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Confessions d'une accro du shopping par Sophie Kinsella

    Ah, ça c'est effectivement un livre qui me tente bien ! J'ai déjà vu le film, alors j'avoue que je rechigne un peu, mais si tu me dis que c'est différent, je te crois.

    D'ailleurs en passant, J'A-DO-RE l'actrice qui joue Becky

    Posté par Mayo, 13 juillet 2010 à 13:01 | | Répondre
Nouveau commentaire